Entretien mécanique

Que choisir entre les plaquettes de frein métalliques et celles en céramique?

Dans un système de freinage de voitures ou autres véhicules, les plaquettes de frein sont les composantes qui entre directement en contact avec la roue. Lors de l’activation de la pédale de frein une pression se génère et se transmet par un système hydraulique vers les étriers, qui de leurs parts, poussent les plaquettes à exercer une pression sur les disques de frein, enfin la friction engendrée provoque la décélération ou l’immobilisation de la voiture.

Le choix des plaquettes

Les frictions font que les plaquettes sont souvent sujet à l’usure d’une manière régulière. Par conséquent, les constructeurs développent des plaquettes avec de nouvelles matières pour être plus performantes et avec une plus longue durée de vie. Avec les différents types de plaquettes actuellement disponibles le choix doit être fait en prenant compte le type de voiture et la conduite habituelle utilisée au quotidien.

Types de plaquettes de frein

Selon les matériaux avec les quelles sont fabriquées les plaquettes de frein, on distingue.

Les semi-métalliques

Plaquettes de frein en céramique ou métalliques Fabriqué généralement de petits morceaux de divers métaux (acier, laiton, cuivre…), qui sont agglomérés avec une résine puis garni de graphite. Elles équipent la majorité des voitures à usage quotidien. Leurs grand pouvoir freinant les rendent très pratiques pour les poids lourds qui en charge, exigent une grande puissance de freinage pour ralentir ou s’arrêter. Avec l’avancée technologique, les plaquettes semi-métalliques sont de plus en plus silencieuses et performantes et elles durent plus longtemps.

Les avantages des plaquettes semi-métalliques :

  • Plus performantes que les autres types de plaquettes
  • Une robustesse due à sa fabrication métallique
  • Moins chère que les autres modelés

Leurs inconvénients :

  • Leurs Poids assez lourd provoque une petite hausse de consommation du véhicule
  • Elles peuvent provoquer la détérioration des disques de freinage, à cause des frictions de leurs parties métallique avec les disques
  • Au commencement de l’usure, elles Provoquent des sons ou bruits désagréables lors du freinage
  • Dans les régions à climat froid, les plaquettes doivent être chauffées, car elles fonctionnent mieux à température élevée

L’indicateur que les plaquettes ont atteints leurs limites de vie, c’est qu’à chaque freinage un son de grincement s’entend. Ce bruit est dû à une petite pièce en métal souple placée dans les plaquettes. Une fois la pièce atteinte, à chaque freinage, la friction entre le disque et le bout de métal provoque un bruit de grincement indiquant que les plaquettes doivent être changer.

Les plaquettes en céramique

Plus adapter aux véhicules de courses et aux voitures de performances élevées. Les véhicules de course possèdent la particularité d’atteindre des hautes températures au freinage, les plaquettes en céramique fonctionnent mieux à de très hautes températures. Fabriquées en grande partie de fibres de céramique associées avec d’autres matériaux et collées par une résine.

Leur prix excessif et leurs hautes performances font qu’elles ne peuvent pas être utilisées quotidiennement sur de simples voitures.

Leurs avantages sont :

  • Une dégradation lente leurs procurent une longue durée de vie.
  • La longévité des plaquettes, fait qu’elles sont changées que rarement.
  • La céramique rend les plaquettes légères et ne provoquent pas de poussière lors du freinage.
  • Le point fort des plaquettes en céramique est le freinage brusque avec une grande capacité de dissipation de la chaleur.

Les plaquettes en céramique ont une longue durée de vie. Les constructeurs de voiture de luxe installent un système électronique, un signal qui au moment de l’usure des plaquettes, s’allume sur le tableau de bord du véhicule indiquant qu’il est temps de remplacer les plaquettes.

Les différents types de plaquettes de frein, possèdent leurs avantages et leurs inconvénients. Pour les céramiques, elles sont utiles dans pour les voitures de course à cause de la chaleur engendrée au freinage, et pour le freinage brusque lors de courses ou essais sur circuit. Pour les métalliques c’est les plus utilisées au quotidien leurs points fort résident dans leurs performances dans les conditions extrêmes, et pour supporter les grandes charge mais l’atout majeur c’est leurs prix relativement bas comparé aux plaquettes en céramique.